• slider-img1

02/09/2013

NURBURGRING SBK : Melandri deux podium et tant de malchance

Un week-end qui, après la Superpole de samedi sous l’eau, avec Badovini en première place et Melandri en second, laissait présumer d’excellents résultats pour la course (Badovini en cas de pluie et Melandri sur le sec). En effet, et d’un certain point de vue ce fût ainsi. Les deux courses sur le sec donc Melandri  protagoniste dans les deux cas étant donné que le scénario a été le même. Bien parti, Marco est resté avec les premiers tout le temps. Dans la première course, en prenant la tête à deux tours de la fin, il a été raillé par le drapeau rouge qui pour une chute (Camier et Rea) a interrompu la course avec le classement du tour précédent alors qu’il était second. Exactement la même situation dans la deuxième course, avec une interruption de course alors qu’il s’apprêtait à lancer l’assaut final.  A l’interruption Marco est troisième. D’excellents points dans l’optique du championnat, mais beaucoup d’amertume parce que le butin pouvait être plus important. Bien pour Fabrizio 6ème et 8ème, Badovini 9ème et 7ème, manche à oublier pour Checa deux fois 10ème.  A noter également la 9ème place de Neukirchner en course 2 et Aitchison deux fois 11ème.
En Superstock, 2ème Barrier, 3ème Canepa et 4ème Guarnoni.
Au championnat Melandri remonte  à la troisième place à 30 points de la tête du classement.
Prochaine course en Turquie le 15/09/2013.

Les déclarations des pilotes :

MARCO MELANDRI, Nolan X-802R
« Dans ma vie, je n’avais jamais vu le drapeau rouge à la fin des deux courses. C’est vraiment dommage, en course 1 j’ étais devant et en course 2 j’étais troisième, mais je suis sûr que j’aurais pu faire un excellent tour final, en fait, tous les trois nous voulions gagner et chacun était en train de pousser au maximum. Le drapeau rouge n’a certes pas été une aide et, malheureusement, il ne m’a pas laissé prendre les opportunités  que nous avions, c’est frustrant mais ce sont les règles. Je suis désolé pour les gars qui sont tombés et se sont faits mal, ils ont eu beaucoup moins de chance que moi. Je leur adresse mes meilleurs vœux et j’espère qu’ils se remettront au plus vite. Certes, je suis content parce que nous avons montré que nous étions forts, mais, en même temps, je suis déçu parce que je n’ai pas ramassé les points que j’aurais pu avoir. Quoi qu’il en soit, le championnat est toujours ouvert et j’ai réduit la distance de la tête du classement, dans l’ensemble c’était un bon week-end pour nous et maintenant nous attendons la prochaine course. Le prochain circuit me plait beaucoup et je suis sûr que ce qui s’est passé va me donner encore plus de motivation. »

MICHEL FABRIZIO, X-lite X-802R
« Hier, durant les qualifications nous avons eu une curieuse réaction du frein moteur qui avec le mouillé a réagi un peu de façon inattendue, mais aujourd’hui nous avons déjà tout réglé. En course 1, voir les premiers à ma portée durant toute la course sans pouvoir les rejoindre m’a beaucoup  gêné. Partir si loin derrière avec des pilotes qui se contentent de faire les premiers virages de la mort sans penser à la fin de la course, cela m’a pratiquement ruiné  la course. La course 2 s’est passée de la même façon. Je suis arrivé à prendre Badovini mais je ne suis pas arrivé à le dépasser. Notre gros problème est d’être capable de nous qualifier et de prendre un bon départ. Dans ce cas, nous ferions des courses plus faciles. »

AYRTON BADOVINI, X-lite X-802R
« Malheureusement dans la première course j’ai perdu trop de terrain dès les premiers tours et beaucoup m’ont dépassé. J’ai eu beaucoup de mal et fais quelques erreurs. Pour la course 2, nous avons fait un petit changement à la moto  et j’ai décidé de l’affronter dans un autre état d’esprit, avec plus de tranquillité et moins de tension. Ca a marché et j’ai été en mesure de maintenir un rythme soutenu, tour après tour. Je suis content parce que, au delà du classement final, septième, l’important est que j’ai réussi à combler l’écart entre moi et le chef de file. Dans l’ensemble c’était un week-end positif, l’un des plus beaux que nous ayons fait. »

CARLOS CHECA, X-lite X-802R
« Que puis-je dire, le résultat final dit tout. Nous avons changé quelque chose entre la première et la seconde manche, mais cela n’a pas fait beaucoup de différence. J’ai du mal à trouver le bon équilibre avec la moto. Contrairement à Misano, où les tests se sont bien passés, ici nous avons eu des difficultés. J’ai perdu un peu de la confiance que j’avais à Misano. Nous avons fait des changements ici, mais peut-être que je n’ai pas réussi à bien les interpréter. L’équipe a très bien travaillé, et j’espère que nous réussirons à trouver un meilleur set-up, qui nous permette de faire quelque chose en plus dans les prochaines courses. »

  • logo1
  • logo2
  • logo3
  • logo4