• slider-img1

25/02/2013

PHILLIP ISLAND SBK : Pole Position et deux podiums.

Finalement la saison recommence, l’adrénaline au maximum. Nos pilotes chargés à bloc et leur tout nouveau X802R prêt. Le début est prometteur, pole position de Carlos Checa, troisième place de Michel Fabrizio et cinquième de Marco Melandri.
La mauvaise chute de Carlos durant les essais semble oubliée, ce qui n’a pas été de même pour son compagnon Ayrton Badovini contraint de rester dans les box suite à une fracture de la jambe la semaine dernière. Départ de la première manche, les choses semblent se dérouler relativement bien mais voici qu’au treizième tour, Carlos arrive tout droit et renverse Melandri. Carlos reste à terre avec Marco qui cherche à lui porter secours. La course continue et sur la ligne d’arrivée Fabrizio avec une remontée spectaculaire après un mauvais départ, termine troisième. Carlos est quant à lui transporté  à l’hôpital pour des examens. Il manquera la course 2. De nouveau sur le départ. Melandri malgré un nouveau coup à une épaule déjà douloureuse, entre dans la bataille de la course et garde jusqu’à la fin la seconde place. Mais il n’en peut plus,  sur la ligne d’arrivée il est troisième et de nouveau Fabrizio décroche la quatrième place. A signaler également en course 1 la neuvième et la dixième place respectivement pour Camier et Neukerchner alors qu’en course 2 une nouvelle fois Camier est neuvième, Neukerchner onzième et Sandi quatorzième.
Ainsi s’achève le premier GP de l’année qui entre les essais, les qualifications et les courses a été marqué par les chutes avec une sollicitation supplémentaire pour nos casques et pour nos techniciens qui ont donné le maximum. Carlos, entretemps, est sorti de l’hôpital et nous l’attendons encore plus fort au prochain GP de Aragon le 14 avril.

Voici les déclarations de nos pilotes (source bikeracing.it)

Marco MELANDRI Nolan X-802R :
"Un résultat qui vaut presque une victoire. Avec l’accident de la course 1, l’état de mon épaule déjà blessée a empiré. J’ai piloté en serrant les dents, mais j’ai réussi à me retrouver dans le groupe de tête dès les premiers tours. Les Aprilia avaient quelque chose en plus, mais nous nous sommes défendus du mieux possible. J’ai essayé de me battre pour la victoire, mais à la fin j’ai du penser plus que tout autre chose à conserver la troisième position contre les attaques de Michel (Fabrizio). Il y a une certaine amertume car sans l’accident de la course 1, nous aurions pu obtenir quelque chose de plus même dans la seconde manche, mais étant donné la situation c’est un résultat qui vaut une victoire. De retour en Italie, dans la journée de mercredi, je ferai une visite de contrôle en vue de l’opération à l’épaule. En ce moment, je préfère régler définitivement le problème, même si cela signifie sauter les tests prévus en mars et devoir serrer les dents pour le second round à Aragon. C’est une situation qui  doit être résolue et c’est le bon moment : j’espère seulement qu’avec la chute de la course 1, cela n’a pas encore aggravé la blessure."

Michel FABRIZIO X-lite X-802R :
"J’aurais aimé dans la course 2 conclure à nouveau sur le podium, mais c’est déjà bien. J’ai essayé de dépasser Marco (Melandri), mais à ce moment-là j’ai perdu trop de terrain et j’y ai joué le podium. Dommage, le bilan est tout de même positif. Tout au long du  weekend nous avons été dans les premières places,  comme début ce n’est pas mal. J’ai un bon feeling avec l’Aprilia et avec l’équipe l’entente est très bonne, nous avons le potentiel pour bien faire durant toute la saison. Le prochain round est à Aragon où j’ai essayé la RSVA pour la première fois, à cette occasion, je me suis senti tout de suite à l’aise avec la moto. Nous espérons pouvoir répéter et obtenir des places importantes, ce sera un championnat qui se jouera sur la régularité des performances."

Leon CAMIER X-lite X-802R :
"La première course a été très difficile et la moto ne semblait pas vouloir y aller. Nous nous sommes trompés dans le choix des pneus, pratiquement à la fin de la course, l’arrière était détruit. C’était un peu une surprise,  nous ne nous y attendions pas étant donné que lors des essais nous n’avions  pas rencontré de problème de ce genre, et réalisant de bons chronos avec les pneus usés. Pour la course 2, je suis bien parti, malheureusement j’ai été impliqué dans l’accident survenu entre Davies et Baz. Dommage, parce que nous avions le potentiel pour bien faire."

  • logo1
  • logo2
  • logo3
  • logo4